Jardins du Mycélium

 

C’est tout d’abord un grand jardin en pleine ville de la Chaux-de-fonds. Dans ce jardin, des plantes poussent, des graines se sèment, des gens se rencontrent, des savoirs se transmettent, de nouvelles pratiques voient le jour. 

Les Jardins du Mycélium, c’est aussi une association, constituée de personnes désireuses de se fédérer autour de mêmes valeurs et d’objectifs communs. Les membres ont la volonté de créer des espaces respectueux de la terre, pour repenser leur manière de vivre ensemble et incarner des valeurs qui vont dans le sens d’un respect profond pour la vie. 

 

A propos

Voici les objectifs poursuivis par notre association

 

La production de végétaux, la régénération des sols et de la biodiversité par la dynamisation d'un écosystème

Ce projet est une réponse concrète et à échelle humaine aux problématiques écologiques actuelles, notamment celles de l’appauvrissement des sols et de la perte de la biodiversité. Les membres plantent des centaines d’espèces de végétaux (arbres, arbustes, plantes, fleurs), créent des habitats pour les animaux (étangs, nichoirs, tas de branches, etc.), travaillent au rythme des saisons, toujours dans l’objectif de créer une terre pleine de carbone, riche et fertile. L’objectif est de rendre visible et accessible une autre manière de s’occuper de la terre et de proposer des modèles qui diffèrent de celui d’être «la pieuvre qui se félicite de grossir en mangeant ses propres tentacules».

Par ces pratiques, des circuits courts se mettent en place : toutes les personnes mettant la main à la terre repartent avec des légumes pour se remplir sainement l’estomac, des plantes pour la tisane du soir, des fleurs pour décorer la table de la cuisine. Une abondance à portée de main, disponible à toutes personnes désireuse de se mettre à l’oeuvre.


L'appropriation et la transmission de connaissances nécessaires pour un mode de vie sain et économe en ressources

Ce jardin est un lieu d’apprentissage de pratiques visant à une amélioration de notre hygiène de vie : des modes de vie plus sains et respectueux de nous-mêmes et de la terre. Ceci passe par l’appropriation de connaissances, comme le fait d’apprendre à jardiner, à connaître l’usage des plantes, à reconnaître l’environnement naturel et savoir fonctionner avec celui-ci. Cela passe aussi par le fait de conscientiser que nos actes de consommation ont un impact sur l'environnement et inviter tout.e un.e chacun.e à s'inscrire dans des circuits courts et éthiques par la valorisation de ceux-ci. 

Le projet se veut avoir une grande portée et sensibiliser largement les gens sur les questions de transitions écologiques. Puisque le fait de jardiner est actuellement une pratique qui se démocratise, il est possible de mobiliser énormément de personnes et de se fédérer autour des valeurs de durabilité, de respect, et de poser les bases sur de nouvelles manières de vivre ensemble.


Inclusion, cohésion et les questionnements généraux sur le vivre-ensemble

Ce projet porte une attention particulière à inclure toute personne, quel que soit sa religion, son âge, son genre, ses capacités physiques, sa classe sociale. Nous créons plus de cohésion en se reliant autour d’une activité commune, celle du lien à la terre, qui traverse toute culture et tout âge. Ce jardin est un espace accessible et ouvert à tout le monde : plus de diversité se crée, c’est une invitation à remettre en question ses propres positionnements et à développer une réelle ouverture aux autres.

Chacun.e peut amener ses idées, sa créativité et se sentir valorisé.e. Cela incite à s’investir et à se questionner sur ses qualités. Tout le monde a l’opportunité d’organiser ou de créer ce que bon lui semble dans le respect du travail des autres.Ce jardin est un lieu pour repenser notre vivre-ensemble, et créer d’autres dynamiques d’insertion et de cohésion entre tou.te.s les habitant.e.s de la ville. 

Organisation et activités

 

Permanences

Une équipe de membre s’engage à assumer des présences régulières sur le lieu dans l'objectif d'informer les autres membres présents au jardin sur les tâches à effectuer, d'accueillir toute personne intéressée en les informant sur l’ensemble du projet et d'aiguiller sur ce qui peut et doit être récolté ou non. Toutes les personnes qui ameraient découvrir le projet ou qui ne sont pas (encore) à l'aise pour jardiner seules sont les bienvenues durant ces moments.

Pour le moment les permanences ont lieu le lundi de 9:00 à 11:00 et le mercredi de 14:00 à 19:00.

 

Chantier participatif

Une journée par mois, tous les membres se retrouvent pour travailler ensemble. Lors de ces journées, des travaux de plus grande envergure sont prévus. C’est aussi des journées spécifiquement ouvertes à toute personne qui souhaiterait donner un coup de main et rencontrer l’association.

Les chantiers participatifs ont lieux tous les troisièmes dimanche du mois, de 10:30 - 17:00.

 

Ateliers, offres de cours

Des initiations à la permaculture, des animations avec des groupes d’enfants, des cours sur les plantes médicinales et leurs usages, des cours de sensibilisation sur nos modes de consommation, des tables rondes sur des sujets de transitions écologiques seront programmés. Vous trouverez les informations sur le prochaines dates ici ou sur les réseaux sociaux.

 

Animations avec populations spécifiques

Puisque toutes les populations n’ont pas les mêmes sensibilités et sentiment de légitimité à prendre part à des projets, les membres proposent des moments d’accueil spécifiques pour certaines communautés. Les Jardins du Mycélium prévoient de travailler en collaboration avec des homes, des écoles, des associations dans la migration, et encore d’autres institutions pour donner un accès au jardin privilégié à ces populations qui ne viendraient pas forcément d’elles-mêmes. N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez venir avec un groupe!

 

Chartes

L’association s’appuie sur des documents fondateurs, deux chartes qui sont directement affichées au jardin. L’une, celle du Réseau Mycélium, explicite les valeurs de durabilité, de respect, d’horizontalité et d’apprentissage constant. L’autre est plus spécifiquement liée au lien à la terre et aux pratiques admises et encouragées au jardin.

 

L'association

 

L’association s’est inspirée des principes de la sociocratie et s’organise autour de différents pôles d’actions. Chaque pôle regroupe des problématiques et des actions spécifiques. Les pôles sont libres de prendre la plupart des décisions concernant leurs objets de compétences sans avoir à consulter le reste de l’association. Des réunions générales sont organisées toutes les deux semaines pour mettre en commun ce qui a été fait dans les différents pôles. Cela permet de répartir la responsabilité et la charge mentale sur plus de personnes, de favoriser une gouvernance horizontale, et de mener à bien plus de tâches.

 


Les Jardins du Mycélium est un groupe de travail du Réseau Mycélium (https://wiki.reseaumycelium.ch) profitent de certains outils proposés par d'autres groupe de travail du Réseau : des outils informatiques libres pour une communication fluide à l’interne mais aussi à l’externe, des outils de facilitation et de gestion des conflits, des contacts pour renforcer l’impact du projet.

Rejoindre et soutenir

 

Vous souhaitez donner un coup de main aux Jardins, rejoindre l'association ou la soutenir financièrement ? Vous trouverez toutes les informations sur cette page.

 

Mettre la main à la terre et devenir jardinie.r.ère

Nous avons besoin de personnes motivées pour faire vivre les jardins et les différents projets qui gravitent autour. Si c'est votre cas, bienvenue ! N'hésitez pas à participer à un chantier participatif ou à une permanence pour que l'on fasse connaissance en vrai.

Plusieurs documents fondent notre travail dans les Jardins. En participant, vous les acceptez tacitement. Nous vous conseillons donc vivement de les lire :

Rejoindre l'infolettre

Vous voulez être tenu.e.s au courant des prochains rendez-vous et des nouveautés des Jardins ? Inscrivez-vous à notre liste de diffusion dans le menu à gauche.

Soutenir financièrement les Jardins

Vous souhaitez garantir la pérennisation de nos activités ? Vous pouvez devenir membre cotisant·e de l'association ou donateur·trice extraordinaire :

CH 20 0839 0037 1813 1000 0
Jardins du Mycélium, rue de la Paix 65, 2300 La Chaux-de-Fonds
Banque alternative Suisse, SWIFT-BIC: ABSOCH22XXX

Partenariats et vision

 

Partenariats:

 

Le Réseau Mycélium:


En parallèle du jardin, un collectif « Réseau Mycélium » s'est fondé. Le Réseau Mycélium a pour but de (1) valoriser les projets existants de la ville, (2) créer un réseau de citoyen.ne.s prêt.e.s à s’investir dans des projets de transition écologique, (3) aider des nouveaux projets (épicerie locale, récupération et retapage  de meubles, jardins de rencontres dans la ville, etc.) à se structurer en groupes travail cohérents, (4) offrir une plateforme internet pour l’échange d’information. Par ce réseau nous pouvons communiquer notre projet, mobiliser des personnes et s’inscrire dans une dynamique de la ville plus large pour créer toujours plus de synergie.
https://www.reseaumycelium.ch

 

Autres collaborations:

Le projet des Jardins du Mycélium, par sa démarche holistique et son organisation, se trouve à mi-chemin entre plusieurs autres démarches associatives et citoyennes.  de toutes ces différentes dimensions pour créer des effets de synergie. Il est donc essentiel pour nous de créer des liens avec les acteurs et actrices travaillant dans l’implantation de jardins en permaculture (Humus, Jardins du Ruaux, Synergie 21), la mobilisation citoyenne pour une transition écologique, politique et sociale (grève du climat, grève féministe), la cohésion et inclusion sociale (Recif, Bel Horizon, COSM, ErgoTERREapie) ou la valorisation et l'augmentation des espaces verts (pro natura, WWF, les vert.e.s.) dans l'objectif de créer des effets de synergie.

 

Vision:

 

Comme son nom l’indique, les Jardins du Mycélium souhaitent rendre ses espaces de cultures pluriels. Le terrain qui nous est alloué par la ville de La Chaux-de-Fonds, est donc le point zéro d’un projet qui souhaite s’étendre. Par la reproduction de semences, l’appropriation de connaissances, le façonnement d’un réseau élargi et le nombre de membres mobilisés, le projet se veut lancer une véritable transition des modes de vies et des manières d’être au monde. Les ressources acquises par l’association vont être partagées et diffusées sans restriction, pour que le maximum de personnes se les réapproprient et que des jardins et de nouveaux modes de vie puissent s’implanter partout.

L’association souhaite aussi apporter son soutien en proposant de nouvelles idées sur l’aménagement des zones vertes, sur la protection de la flore, sur la dynamisation de la biodiversité, mais aussi en créant des collaborations fructueuses avec des agriculteurs et agricultrices. 

Contact

Vous pouvez contacter les Jardins du Mycélium en laissant un message ici.